Saveurs d’Israël

israel20

La découverte d’un pays est souvent précédée des a priori de notre imaginaire. Ou des clichés qui lui collent à la peau. Parfois, ces derniers sont justes et l’on découvre sans surprise ce à quoi on s’attendait. Parfois, on a tout faux et on se dit alors qu’on a vraiment bien fait de venir sur place. C’est un peu ce qui s’est passé pour moi en Israël.

Tel Aviv, notre première escale, a aussi été la première bonne surprise de ce voyage. Une ville à la fois moderne et animée, bordée par de magnifiques plages et peuplée de façades Bauhaus qu’immortaliseront les férus d’architecture. Jaffa, sa vieille ville, réservée aux artistes et réputée pour son petit port où l’on vient déguster du poisson frit et son marché aux puces dignes de celui de St-Ouen, fourmille de ruelles pavées plus jolies les unes que les autres. L’ambiance est ici sereine, détendue et cosmopolite. Les galeries d’artistes côtoient les boutiques de créateurs et les restaurants branchés, où ampoules à filaments et cocktails travaillés attirent la jeunesse israëlienne.

israel74

À un peu plus d’une heure de route, cap sur Jérusalem, où nous arriverons en plein Shabbat. Contrairement à Tel Aviv où la vie continue malgré ce jour de repos imposé par la religion juive, la Ville Sainte s’endort chaque samedi. Ni âme qui vive, ni cafés, ni restaurants d’ouverts… jusqu’en fin de journée, où à l’inverse, tout sera bondé. Carrefour des religions et berceau de l’histoire israëlienne, Jérusalem est passionnante. Nous commencerons sa découverte par la visite des tunnels qui passent sous le Mur des lamentations. La visite nous apportera les connaissances de base pour comprendre l’origine complexe de la ville, celle du Mont du Temple (où se dresse le Dôme du Rocher) et celle de ce fameux mur où se pressent les Juifs pour prier. Une ferveur religieuse présente dans toute la ville, bercée par le sons des cloches de la basilique St-Sépulcre (qui abrite le tombeau du Christ) et l’appel à la prière des mosquées.

israel37

israel34

israel15

israel29

israel12

La suite du voyage nous emmène dans les méandres de l’histoire politique propre à Israël et à ses territoires palestiniens. Passage de postes de contrôles, barbelés, militaires… Plus impressionnant que ça ne l’est en vérité, en tout cas pour nous et nos passeports européens. Direction la frontière jordanienne, au bord du Jourdan, pour accéder à la ville civilisée la plus ancienne au monde: Jéricho. Cap ensuite sur Bethléem, lieu de naissance de Jésus, pour découvrir les graffitis de Bansky le long le Mur de séparation entre la Palestine et Israël. Au passage, nous ferons un petit détour par Ramallah, capitale administrative de la Palestine. Une journée indispensable pour comprendre le conflit israëlo-palestinien.

israel60

Impossible de quitter la région sans prendre le temps de parcourir le désert de Judée, dominée par les ruines de l’ancienne ville de Massada, jusqu’à la Mer Morte. Un endroit unique au monde – le plus bas de la surface du globe – où il fait bon se laisser flotter sur cette eau aux bienfaits ancêstraux, dont la teneur en sel est 10x plus importante que dans la Méditerranée. Une baignade originale et déconcertante, à tester absolument.

israel67

On mange quoi en Israël ?

Evidemment, impossible pour moi de ne pas évoquer la cuisine israëlienne. Aussi diversifiée que sa population venue des quatre coins du monde, la cuisine israëlienne combine entre autres influences arabes et libanaises, plats traditionnels cashers juifs et tendances gastronomiques occidentales. Attendez-vous à très bien manger durant votre voyage. Et ça commence dès le petit-déjeuner, réputé pour être l’un des plus copieux en la matière. Légumes frais, salades, œufs, fromages à tartiner ou à pâtes dures, poissons fumés, yaourts… Je retiendrai tout particulièrement le labné, un fromage frais au lait de brebis, saupoudré d’un mélange d’épices Za’atar, à tartiner sur du pain. Mais aussi la chakchouka, une préparation avec oignons et tomates sur laquelle on ajoute à la fin des oeufs brouillés ou cuits en surface. Sans oublier les délicieux smoothies aux fruits et jus de grenade pressée vendus à chaque coin de rues de Tel Aviv.

israel73

israel48

Le vendredi, il est coutume en Israël d’aller au marché, acheter les ingrédients nécessaires au repas du Shabbat. Nous testerons le Carmel Market de Tel Aviv et le Mahane Yehuda de Jérusalem. Des étals débordant de fruits, notamment de bananes et de dattes, mondialement réputées. Des seaux d’olives plus bonnes les unes que les autres, dont nous emporterons un sachet à déguster en marchant. Mais aussi des pâtisseries typiques, mélange de recettes juives et de sucreries orientales. Impossible de résister.

israel39

Bien sûr, impossible de repartir d’Israël sans avoir goûté à leur houmous (purée de pois chiche) et au tahiné, moins connu mais couramment utilisé dans la plupart des recettes locales. Le tahiné n’est autre qu’une crème de sésame, dont le goût faire surtout penser à celui de la cacahuète. Impossible aussi de repartir sans goûter au sandwich traditionnel composé de falafels. Et pourtant, tant occupés à découvrir les autres spécialisés que nous ne connaissions pas, nous repartirons sans les avoir testé (une bonne occasion de revenir me direz-vous).

En matière de street food, les Israëliens raffolent de petits snacks parmi lesquels bagels, kebabs, fougasses et autres délices faits de pâte feuilletée, comme le boreka, garni d’œufs durs et d’olives. À l’heure de l’apéritif, les locaux se délectent de préparations à la tomate, au chou-fleur, aux olives, aux aubergines, aux poivrons… ou encore de pâté de foies de volaille hâché, à déguster sur du pain.

israel5

À l’heure du dîner, difficile de choisir parmi la multitude de restaurants proposant de la cuisine fusion. Influencés par les mœurs occidentales, ces derniers concoctent des plats savoureux, raffinés et bien sentis, avec une offre de choix très complète pour les végétariens. De nombreux chefs réputés y ont d’ailleurs ouvert leurs établissements et une semaine ne nous aura pas suffie à tout découvrir, évidemment.

Alors, envie de découvrir Israël?

 

2 réflexions sur “Saveurs d’Israël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s