Résolution 2017 : se motiver à cuisiner !

Cuisinez

Le début d’année est toujours empreint de plein de bonnes résolutions, et parmi ces dernières, la « Number One » concerne bien souvent notre alimentation. Manger mieux, manger sain, manger moins… ou simplement se mettre enfin à la cuisine.

Bye bye les plats tout faits, les congelés et le traiteur du coin. Objectifs 2017 ? Savoir enfin faire une soupe soi-même et arrêter les briques, maîtriser un bon petit plat fait maison qui épatera les invités (ou oser enfin avoir des invités !), préparer un gâteau au chocolat digne de ce nom et non pas issu d’une préparation en poudre, arrêter de saliver devant les blogs de cuisine en se disant « mais moi j’y arriverai jamais »…

tomates8

Déculpabilisons… et dédramatisons

Je reste persuadée que la cuisine, ça n’est pas si compliquée et surtout, si on est un peu malin, on n’y passe pas forcément la journée. Mais attention, loin de moi l’idée d’inciter au 100% fait-maison, il faut rester réaliste. Si j’aime cuisiner et que je prends plaisir à faire des choses moi-même, je suis la première à conseiller la pâte feuilletée du commerce plutôt que celle fait-maison, le pain du boulanger plutôt que celui que je vais devoir laisser lever pendant des heures, les tagliatelles du commerce qui sont parfaites, les bouchées à la reine du traiteur parce qu’elles sont « comme au restaurant » ou les macarons Pierre Hermé parce que franchement… chez moi non plus les macarons ne réussissent pas à tous les coups !

Et puis ce serait vous mentir de vous dire que je ne suis jamais fainéante, que malgré mon travail à temps plein je rentre le soir, façon Bree van de Kamp, mitonner un petit plat à mon amoureux… On est tous et toutes pareils, rassurez-vous. Malgré cela, il y a plein de petites choses sur lesquelles je reste intransigeante. Préparer un velouté maison, passer un poisson au four et concocter un risotto pour l’accompagner, organiser un goûter maison pour ses amies… ça n’est vraiment pas compliqué! Et surtout, ça fait tellement plaisir de se dire qu’on a tout fait soi-même. Pas besoin de chercher loin, de se casser la tête ou de vouloir faire trop sophistiqué. Une jolie déco et un grand sourire dédramatiseront le gâteau un poil trop cuit… et puis après tout, c’est l’intention qui compte !

chope-5

Mes 5 conseils pour s’y mettre

Motivé(e)s ? Pour vous aider à démarrer et/ou persévérer  en cuisine, quelques petits conseils…

  1. Choisissez de beaux produits : des légumes anciens, des fruits bien mûrs, des herbes aromatiques, des épices parfumées… de quoi donner envie de se mettre à la cuisine !
  2. Demandez conseils : à vos parents, à vos grands-parents, à ceux ou celles qui vous entourent et dont vous enviez la cuisine. Je rappelle aussi que si vous avez des questions sur mes recettes, je suis très réactive aux commentaires donc lâchez-vous ! YouTube aussi peut vous permettre de visualiser des recettes en live, histoire de vous faire la main…
  3. Faites simple : ne vous lancez pas directement dans la préparation de macarons mais commencez avec un simple cake ou une fournée de muffins…
  4. Prenez plaisir : organiser une session cuisine entre copines ou inscrivez-vous à un cours de cuisine collectif, essayez de reproduire ces cookies pour lesquelles vous craquez chaque semaine au supermarché, faites de jolis dressages et craquez pour de belles assiettes : vous n’aurez que davantage de plaisir encore à cuisiner !
  5. Equipez-vous (en profitant des soldes !): pour cela je vous recommande le site LionsHome et sa rubrique «Cuisine» qui fonctionne chacune comme un moteur de recherche. À mon avis, c’est l’idéal pour éviter de perdre du temps à courir les sites et les magasins  et la solution parfaite pour ne pas paniquer face aux dizaines de moules du rayon pâtisserie : découragement assuré au bout de 5 minutes. Installez-vous donc confortablement sur votre canapé et choisissez tranquillement ce dont vous avez besoin parmi un large panel de marques (Maison du monde, Kenwood, Galeries Lafayette, La Redoute, Boulanger….). Voici d’ailleurs ma petite sélection d’indispensables selon moi:
  • Des casseroles, le B.A-BA j’ai envie de dire… J’ai passé mes années fac avec 3 casseroles seulement, mais depuis, elles se multiplient dans ma cuisine !
casseroleslot

Haussmann Héritage® – Batterie de cuisine 12pcs en acier Inox avec couvercles en verre – tous feux dont Induction, 119,90 euros (à la place de 159 euros).

  • Un blender chauffant, je crois que j’utilise mon blender tous les jours ! Il vous sera utile pour vos préparations froides (smoothies, coulis, milkshake, pâtes à crêpes…) ou chaudes (soupes veloutées ou avec morceaux, sauces…) et  pour réaliser de glace pilée pour vos cocktails !
Blender

Blender chauffant MOULINEX Soup&co, 175 euros (à la place de 199 euros).

  • Une balance, pour mettre toutes les chances de votre côté en pâtisserie, où la précision est de rigueur!
Balance

Lacor 61713 Balance de Cuisine avec Bol Inox 3 Kilos, 34,10 euros (à la place de 48,23 euros).

  • Des moules, la base pour réussir vos gâteaux, cheesecakes et autres entremets… Je ne me sers quasi que de ce type de moules !
Moules

Lot de 3 Moules à Gâteaux en Etain en Forme de Carré Rond Coeur, 19,99 euros (à la place de 31 euros).

 

J’espère qu’après cet article vous serez plus que motivé(e)s à mettre la main à la pâte et je vous dis rendez-vous très prochainement… pour une nouvelle recette justement !

*Article rédigé en partenariat avec le site LionsHome

 

Publicités

Trucs & astuces – Chantilly maison

chantilly1

L’autre jour, une amie m’a confié ne pas parvenir à faire sa chantilly maison. Et ce n’est pas la première qui me dit ça… Pourtant, c’est très simple, du coup je me suis dit que j’allais y consacrer un article, avec recette et conseils à l’appui.

chantilly2

La base

La crème: il faut choisir une crème liquide, à minimum 30% de matière grasse. Exit donc les crèmes allégées, light et cie: si vous voulez de la chantilly, il faut oublier le diététique.

Le froid: une crème bien froide + un saladier et un fouet placés quelques instants au réfrigérateur = une chantilly réussie à tous les coups.

Le sucre: utilisez du sucre glace. À noter qu’on parle de crème fouettée pour une chantilly qui n’est pas sucrée (qu’on peut donc utiliser dans les préparations salées).

La recette

Ingrédients

20 cl de crème liquide à 30% de MG minimum

2 c. à soupe de sucre glace (toujours compter 1 c. de sucre glace pour 10 cl de crème)

Et maintenant? Mettre la crème bien froide dans un cul-de-poule et fouetter. Lorsque la crème prend de l’épaisseur, serrer avec le sucre (pour une chantilly sucrée – si vous voulez une crème fouettée pour une préparation salée, n’en incorporez pas). Continuez à fouetter jusqu’à obtenir la bonne consistance. Réservez au frais.

L’erreur à éviter

Battre trop longtemps sa chantilly: à force de fouetter, votre crème va se transformer en beurre. Attention aux légers reflets jaunes qui signifient que la transformation commence…

chantilly3

Deux techniques

La chantilly au fouet (à gauche sur la photo ci-dessus)

Si vous êtes courageux, vous pouvez y aller à la main, sinon, vous pouvez utiliser un mixer classique ou votre robot. Il est préférable d’utiliser cette technique pour une chantilly que vous allez utiliser dans ou sur un gâteau par exemple.

La chantilly au siphon (à droite sur la photo ci-dessus)

De la crème et du sucre dans le siphon, une cartouche d’air suffit en général, on secoue et c’est prêt. On opte pour le siphon quand on veut une chantilly joliment dressée, sur un dessert ou une glace par exemple.

Les alternatives

La chantilly mascarpone

Je l’utilise par exemple pour garnir mon Paris-Brest aux fraises. Cette chantilly a l’avantage de mieux tenir. Pour 20 cl de crème, comptez 100 g de mascarpone. Il suffit ensuite de détendre le mascarpone au fouet, d’ajouter la crème et de procéder de la même façon que pour une chantilly classique.

La chantilly aromatisée ou colorée

Vous pouvez ajouter quelques gouttes de colorants juste après avoir incorporé le sucre, au moment où la crème épaissit. Idem pour les arômes. Pour une chantilly à la vanille, vous pouvez aussi laisser infuser votre gousse dans la crème puis laisser refroidir le tout avant de monter au fouet.

chantilly2

Vous avez des questions? N’hésitez pas à me les poser en commentaire. Et si vous réalisez une belle chantilly grâce à cet article, envoyez-moi une photo (cookerei@orange.fr), ça me fait toujours plaisir!