Manger dans les rues de Bombay – Vidéo

bombay0

Je reviens tout juste d’un magnifique voyage qui a débuté en Inde, à Bombay. C’est de cette ville incroyable que j’ai envie de vous parler aujourd’hui sur le blog. Ou plutôt de sa cuisine. Je ne suis pas de ces gourmets qui courent les tables étoilées durant leurs séjours à l’étranger, je fais plutôt partie de ceux qui, par dessus tout, aiment s’asseoir parmi les locaux et partager avec eux leurs repas de tous les jours. Ressentir le pays, ses parfums, ses épices, et l’apprécier à travers une cuisine authentique du coin de la rue. Bien sûr, parfois, on hésite, on tatônne, on n’est pas sûr… Est-ce que c’est bon ? Est-ce qu’on ne va pas être malade ? A Bangkok il y a deux ans, j’avais touché la street food du bout des doigts, me contentant davantage d’enregistrer les odeurs et les images plutôt que les saveurs. Mais à Bombay, pas question de ne pas y goûter! Un de mes objectifs durant ce voyage était de tester la vraie cuisine indienne, de A à Z. C’est chose faite je crois et quelle belle découverte.

Je ne vous en dit pas plus mais vous laisse découvrir la vidéo que j’ai tourné sur place rien que pour vous. Plus bas, vous trouverez le descriptif de ce que j’ai dégusté mais également un petit encart sur les rites de la cuisine indienne, que je trouve passionnants.

J’ai mangé quoi?

Vada pav : burger végétarien à base de pomme de terre et relevé d’une sauce piquante. Un chaat (= snack) qui se mange vite fait entre deux trains, très bon bien qu’un peu bourratif.

Chowpatty Beach

bombay2

Pani puri : les puris sont des petites galettes de blé, gonflées en forme de sphère, qui sont percées puis fourrées d’une farce à base de pois chiche. On y verse le «pani», une eau de tamarin épicée, acidulée et légèrement relevée. Il faut le manger rapidement et en une fois, histoire que la sauce n’ait pas le temps de ramollir les puris. C’est assez frais et marrant à manger.

Jain dahi puri : deux assiettes à peu près semblables, la première étant préparée sans dahi (yaourt aux herbes) et avec des pani puris. Comme une salade sans salade, dont les saveurs arrivent les unes après les autres, en crescendo. Surprenant et petite préférence pour la version avec le dahi.

Pav bhaji : l’un de mes préférés! Un curry assez relevé, qu’on arrose de citron et à laquelle on ajoute des oignons rouges. À déguster avec du pain, un délice!

Kulfi : dessert glacé laitier très similaire à la crème glacée, mais beaucoup plus dense et plus crémeux. En bouche, l’impression d’avoir du Malabar glacé, c’est très très bizarre mais mon palais s’y est vite habitué, surtout la saveur pistache qui est bien plus rafraîchissante que la framboise par exemple (comme un chewing-gum). On saupoudre la glace de vermicelles molles colorées.

bombay3

Milkshake : une odeur et un fort goût de rose et toujours ces vermicelles dedans… Sans ces dernières, je pense que j’aurais pu aimer davantage.

bombay4

Mohamed Ali Road

Trois petits chaats (chaat=snacks) au poulet, façon roll, burger et presque comme une pastilla, plein d’épices et de coriandre, tantôt croustillants tantôt fondant, c’était délicieux.

bombay5

Le street food tour s’est terminé avec une vraie crème glacée à la mangue, dégustée chez le premier glacier de Bombay, ouvert il y a 120 ans. Puis par une sucrerie préparée comme un churros : de la farine, de l’eau et on poche le tout dans… du sirop d’érable !

bombay6

5 choses à savoir sur les rites de la cuisine indienne

  1. L’Indien mange avec le bout de ses doigts, ceux de la main droite exclusivement, la main gauche étant considérée comme impure.
  2. Lorsque l’on mange un plat accompagné de riz, il faut alors mélanger avec la main la sauce et le riz, attraper une petite dose du mélange au creux de ses doigts puis s’aider de son pouce pour à amener la nourriture à sa bouche.
  3. Tout le repas est servi en même temps sur un thali, un plateau individuel rond en argent, en cuivre ou en métal – selon l’aisance de l’hôte – sur lequel on place des petits bols appelés katoris, utilisés pour les mets liquides.
  4. Un repas équilibré comporte deux plats dont un en sauce, un dal (préparation aux lentilles), du riz, un pain ou une galette, un chatni (chutney – influence britannique), un dahi (yaourt) et une douceur.
  5. A la fin du repas un petit bol d’eau parfumée, la plupart du temps à la rose ou au citron, est présenté pour se rincer les doigts.

bombay1

***

J’ai réalisé ce street food tour en compagnie de Sunny et Janna, deux guides de l’association Reality Tours & Travel. En général, nous ne faisons jamais appel à des guides car les sentiers touristiques balisés, très peu pour nous. Mais nous avons eu un coup de cœur pour cette association qui prone un tourisme responsable et qui nous a permis le matin même de visiter le bidonville de Dharavi (celui qui a inspiré le film de Slumdog millionnaire), d’en rencontrer les habitants et d’en découvrir les réalités, bonnes et mauvaises, en compagnie de guides qui ont grandi et qui vivent aujourd’hui encore sur place. Les bénéfices de cette association sont reversés au bidonville au profit de l’éducation des enfants. Si vous voyagez à Bombay, ou si cette approche de tourisme responsable vous intéresse, je vous invite à consulter leur site pour en savoir davantage.

Publicités

2 réflexions sur “Manger dans les rues de Bombay – Vidéo

  1. autant je n’ai pas de souci pour manger dans la rue en Asie du sud-est mais j’avoue qu’en Inde c’était plus dur. Tu as osé les glaces, c’est bien car pour ma part je n’y ai pas touché en deux séjours sur place. Par contre on y mange bien, même si c’est assez répétitif.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s