Balade à la Schueberfouer, la fête foraine du #LUXEMBOURG

C’est un peu sur un coup de tête que j’ai eu envie de vous faire cet article « ambiance », consacré à une des choses que j’adore au Luxembourg : la Schueberfouer, autrement dit la grande fête foraine qui se tient chaque année, fin août, au centre-ville de la capitale. J’ai de plus en plus envie de vous parler du pays dans lequel je vis depuis 5 ans et qui est bien souvent trop peu connu ou noyé sous les clichés… Du coup je me suis dit que cette fête foraine, l’une des plus réputée en Europe, si typique et si chouette, était l’occasion idéale de lancer une petite série d’articles dédiés au Luxembourg.

La Schueberfouer a été fondée en 1340 par Jean l’Aveugle, cette année, la Fouer fête donc sa 677e édition ! Pendant pratiquement 450 ans, jusqu’à la Révolution française, la « Schueberfouer » était seulement un grand marché, auquel se joignit unétait rattaché un marché de bétail, baptisé « Marché de la Saint-Barthélémy ». Située longtemps sur une des plus importantes routes du commerce européen, la « Schueberfouer » avait une grande importance économique. On y vendait des tissus, de la porcelaine et toutes sortes de marchandises…

Au 18e siècle, la « Fouer » commence à se transformer au fur et à mesure en foire d’amusement. On y organise alors des concerts, on y danse, on y pratique des jeux d’adresse… et on y mange ! Aujourd’hui, c’est vraiment devenu le rendez-vous incontournable des Luxembourgeois, qui s’y rejoignent en famille ou entre amis. On y fait la fête jusqu’au bout de la nuit, dans des restaurants où se jouent des concerts, des bars populaires, des buvettes extérieures…

Personnellement, j’adore les ambiances de fête foraine… et à la Schueberfouer, évidemment, je suis servie. Des manèges en tout genre, pour les petits et les grands, pour les courageux et les moins audacieux, pour les prêts à se mouiller et les prêts à frissonner… Mais aussi des étals de marchands qui vendent un peu de tout dans la très fréquentée allée Scheffer et surtout, des stands de gourmandises salées et sucrées.

Impossible de ne pas goûter le traditionnel poisson frit, le « gebakene Fësch » en luxembourgeois, ou les croustillantes galettes de pomme de terre « Gromperekichelcher ». Grillades en tout genre, saucisses du pays comme la Mettwurst, choucroute ou Kniddelen luxembourgeoises ( recette ICI)… difficile de se décider !

Pour le dessert, hormis les traditionnelles sucreries ou barbes à papa, je craque personnellement pour les fruits frais enrobés de chocolat, les gaufres à la chantilly et aux fraises de Jean la Gaufre – personnage incontournable de la Fouer, en photo ci-dessus – les churros ou les poffertjes, des mini pancakes délicieux. Bref, il n’y a que l’embarras du choix pour les gourmands !

A l’heure où vous lirez cet article, la Schueberfouer sera sûrement en train de doucement plier bagage – elle ferme le 11 septembre… mais elle revient bien sûr l’année prochaine. L’occasion peut-être pour vous de venir faire un tour au Luxembourg si vous ne connaissez pas encore ce pays ? Pour rappel, en TGV, c’est à seulement 2h de Paris !

Et vous, êtes-vous adepte des fêtes foraines ? Connaissez-vous celle de Luxembourg ? J’attends vos commentaires ;-)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s