Les Cinque Terre, du verre à l’assiette

Riomaggiore

 Passer de la French à l’Italian Riviera, longer la Méditerrannée, arriver en Ligurie et suivre la côte. S’envoler pour Pise, prendre un train jusqu’à la Spezia et arriver aux portes des Cinque Terre. Tous les chemins ou presque mènent à ce petit coin d’Italie, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997.

Les Cinque Terre? Cinq villages italiens plus jolis les uns que les autres, nichés dans de petites criques cachées dans la montage, au bord de la mer. Des paysages magnifiques, amoncellement de maisons de toutes les couleurs, entourées de montagnes façonnées depuis des siècles par les paysans. Des vignes, des citronniers, du linge qui pend dans les ruelles, des minuscules ports où se mêlent barques de pêcheurs et nageurs, des chemins des douaniers qui offrent des panoramas parfaits pour les amateurs de photos… On ne pouvait pas mieux faire. Plus étonnants encore que les villages de la côte Amalfitaine, les Cinque Terre ne sont accessibles qu’en bateau, en train ou via des chemins de terre tortueux. Une fois atteints, ces villages offrent un véritable havre de paix à quiconque veut profiter des plaisirs de l’Italie…

vernaza

Côté cuisine

Ici, on se pose, on savoure, on apprécie. La foccacia d’abord, ce pain plat mais épais, type pâte à pizza aromatisé d’huile d’olive et d’herbes. On se laisse tenter par une dégustation du côté de Monterosso, où la focacceria Antonio en a fait sa spécialité à quelques mètres du géant qui domine la plage.

Et puis on ne se prive pas de tester la star locale, l’anchois. Frit, frais, sur bruschetta ou sur pizza, au citron ou à l’huile d’olive, c’est un délice! À tester également, le pesto local. Plus crémeux, moins aillé que celui que l’on connaît ici, il est plein de saveurs et fabriqué à base du basilic qui pousse dans la montagne environnante: une vraie bouchée de nature.

Enfin, pour terminer le repas, on se laisse offrir un limoncino, cet alcool dérivé du limoncello traditionnel, servi quant à lui du côté de Sorrento. Mais impossible de quitter les Cinque Terre sans s’être intéressé au vin qui y est fabriqué. Des blancs délicieux juste comme je les aime, un vrai coup de coeur, notamment pour le Begasti de Monterosso!

focaccia

Les vins des Cinque Terre

Comme vous pourrez le voir dans certains villages où sont exposés des photos d’époque, c’est un vrai challenge que de faire pousser des vignes du côté de Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola ou encore Riomaggiore! Un vignoble morcellé, difficile d’accès et cultivé dans des conditions extrêmes ont fait qu’au fil du temps, la culture a été peu à peu abandonnée. De 1200 hectares de vignes dans les années cinquante, on est passé à une centaine d’hectares à peine aujourd’hui!

Ces vins sont proposés dans tous les restaurants des Cinque Terre, mais du côté de Riomaggiore, il y a un endroit plus que parfait pour les déguster. À l’entrée de la Via dell’Amore (sentier qui relie Riomaggiore à Manarola), un petit bar à vin baptisé «A Pié de Mà» surplombe les rochers et la mer. L’endroit est magique, magnifique et à l’intérieur se cache la meilleure sommelière 2012 de Ligurie, Yvonne Ricobaldi. Quand on vous dit que les Cinque Terre regorgent de petits trésors…

 

Les adresses à retenir:

  • http://www.focacceriantonio.it/pour son assortiment de focaccias (Monterosso al mare)
  • http://www.cantinadimiky.it/un bon et joli restaurant en bordure de mer (Monterosso al mare)
  • L’Osteria, Via Vittorio Emanuele, 5, Monterosso al Mare, Italy – délicieux restaurant à côté de l’église du village (Monterosso al Mare)
  • Gastronomia San Martino, Via San Martino 3, 19016 Monterosso al Mare, Italy – excellent rapport qualité prix pour des pâtes fraîches avec accompagnement au choix (Monterosso al Mare)
  • http://www.apiedema.com/pour les vins, le smoothie aux fruits, les plats de charcuterie et de fromage, la vue (Riomaggiore)

5 réflexions sur “Les Cinque Terre, du verre à l’assiette

  1. Merci pour cette jolie balade à travers les Cinque Terre. Ton récit évoque plein de souvenirs de mon séjour là-bas il y a 30 ans (et oui, déjà): la Via dell’Amore, le restaurant au port, les petits cafés et l’auberge accueillante. Il faudra que j’y retourne avec mes enfants :-)
    Salutations d’une fan de ton blog,
    Claudine

    J'aime

    • Merci Claudine pour ton petit mot! Très contente que cet article ait fait remonter des souvenirs… C’est un endroit que j’ai beaucoup aimé en tout cas. À la semaine prochaine pour une nouvelle destination alors :)

      J'aime

  2. Quel magnifique reportage ! Tu me rends doublement service : tu me procures tout d’abord un immense plaisir parce que j’aime beaucoup cette région où je n’ai malheureusement fait que passer trop brièvement il y a quelques années déjà, et par ailleurs, parce que tes photos lumineuses vont me permettre de convaincre très facilement l’Homme d’y aller faire un tour avec moi…! Bises et belle journée à toi !

    J'aime

    • Merci à toi pour ce gentil commentaire ! J’ai adoré ce petit coin d’Italie et mon copain aussi, tu peux le dire à ton Homme ;) Il y fait vraiment bon vivre, j’y retournerai à coup sûr! Bel été à toi

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s